Le Pays du Coeur (paroles et musique Antonio Abbruzzese)

Billes de verre
Bulles dans l’air  
Vers le pays du cœur (Bis l’ensemble)

Nous les enfants protégés
Nous sommes tous des frères et sœurs
Nos amis handicapés
Issus de ma même fleur
Comme une bille de verre
Etincelante aux belles couleurs

Nous les enfants protégés
Quelques chansons passagères
Aucun effet recherché
Aucune illusion dans l’air
Comme une bille de verre
Etincelante aux belles couleurs

Quel est ce vent
Qui nous soulève
Vers le pays du cœur
Assurément
Il nous élève
Alors on prend de la hauteur
Quand il n’est plus de différence
On s’envole en apesanteur
Comme une bille de verre
Etincelante aux belles couleurs

Nous les enfants protégés
Debout assis sur un fauteuil
Que sous le ciel étoilé
Brille cet éclat dans l’œil
Comme une bille de verre
Etincelante aux belles couleurs

Quel est ce vent
Qui nous soulève
Vers le pays du cœur
Assurément
Il nous élève
Alors on prend de la hauteur
Quand il n’est plus de différence
On s’envole en apesanteur
Comme une bille de verre
Etincelante aux belles couleurs

(Nous sommes tous) Billes de verre
(comme des) Bulles dans l’air
(en route) Vers le pays du cœur
(Nous sommes tous) Billes de verre
(comme des) Bulles dans l’air
(en route) Vers le pays du cœur
(Nous sommes tous) Billes de verre
(comme des) Bulles dans l’air
(en route) Vers le pays du cœur
Vers le pays du cœur

Le Chemin (paroles et musique Antonio Abbruzzese)

J’ai traversé le pays d’est en ouest, un chapeau sur la tête
J’ai croisé des loups, des ours, des serpents à sonnettes
J’ai tellement fait de feu la nuit que j’ai des yeux de braise
Je suis un aventurier, ne vous déplaise

J’ai roulé à 360, décéléré dans les chicanes
Quand j’ai remporté le grand-prix fallait voir       mes fan OUAIS
Et Tous les constructeurs se battent pour me confier leur volant
Je suis le roi de l’asphalte par tous les temps

                                CHŒURS : ILS NOUS PRENNENT LA TETE
                                CHŒURS : LES MECS QUI SE LA PETENT

Le patron du grand magazine m’a dit c’est vous que je veux
Je lui ai répondu désolé Monsieur
Est-ce vraiment ma faute très cher si je suis tant réclamée
Pour un mannequin comme moi c’est clair faudra patienter

Quand j’ai fini le premier chapitre, j’étais à des années lumières
Je pensais que j’écrivais là le best seller
J’ai vendu dans tous les pays que comptent la planète
Je suis un immense auteur faut être honnête

                                  CHŒURS : ELLES NOUS PRENNENT LE CHOU
                                  CHŒURS : LES FILLES QUI SE LA JOUENT

Je travaille depuis bien longtemps pour Médecins sans frontières
J’en ai soigné des gens, je suis infirmière
Avant de manger le bonheur, il faut gouter le pire
La richesse du cœur vaut tous les empires

                                  CHŒURS : QU’IL EST BEAU LE CHEMIN
                                  CHŒURS : QU’ON PREND MAIN DANS LA MAIN
                                   U’ON PREND MAIN DANS LAMAIN
                                  MAIN DANS LA MAIN


Camille Claudel (paroles et musique Antonio Abbruzzese)

Nous n’étions pas bien vieux
9 ou 10 ans au mieux
Rendez-vous mercredi
Camille Claudel et compagnie
Canards menu du jour
Nos dièses chantaient bémol
Compris au quart de tour
Le handicap les bénévoles

Ensemble le chemin
Gouter partager chocolats
Nous caressions leurs mains
En petites lady Diana

Des répétitions parfum de débacle
Pour mieux rebondir le soir du spectacle
Des émotions jaillissaient de l’amour
Elles nous ont fait grandir au fil des jours

Mais de concerts en concerts lumières et décors
Etre solidaires nous a guidé vers le nord
A la Clairefontaine
Ou au cœur de Poidatz
Elle est belle la chaine
Formée sans une phrase

Les enfants sous la pluie
Ne manquent pas d’envie
Des rêves déterminés
Un fauteuil et ne rien lacher
Et si vous changiez d’heure
Pour le pays du coeur
Ne plus être le même
Lorsque c’est l’amour que l’on sème !

Ensemble le chemin
Gouter partager chocolats
Vous leur prendrez leurs mains
En petites lady Diana

Des répétitions parfum de débacle
Pour mieux rebondir le soir du spectacle
Des émotions
jailliront de l’amour
Elles nous feront grandir au fil des jours

Mais de concerts en concerts lumières et décors
Etre solidaires nous a guidé vers le nord
A la Clairefontaine
Ou au cœur de Poidatz
Elle est belle la chaine
Formée sans une phrase

 


Les enfants protégés (paroles et musique Antonio Abbruzzese)

Nous, on aime se déguiser
Jouer à la dînette avec nos poupées
Sur les bancs de l’école, la poésie
Ratus, la game-boy et les barbies

L’hiver, c’est toujours un grand classique
L’homéopathie, les antibiotiques
L’été à la mer, ballades en roller
Et le soir dans les bras d’Harry Potter

Nous sommes les enfants,
Les enfants protégés,
A qui jamais rien ne peut arriver

Nous, on aime bien se bagarrer
Jouer aux devinettes à la récré
Combien 8 x 9, c’est la panne
Mais on est incollable sur Zidane

L’hiver, c’est toujours la même histoire
La chasse aux flocons et la patinoire
L’été à la mer, on embête les filles
Et on se cache quand elles se déshabillent

Nous sommes les enfants,
Les enfants protégés,
A qui jamais rien ne peut arriver